Je suis déprimé(e)

Etre déprimé n’est pas un état simple à définir. Cela peut prendre de nombreuses formes et se manifester à travers de nombreux symptômes : l’état de fatigue général, le rapport au sommeil, au lever, mais il peut aussi s’agir d’une fatigue chronique qui empêche d’agir, de prendre des décisions, une pesanteur, une envie constante de se coucher parfois même sans pouvoir

dormir. Enfin, la dépression peut aussi se manifester à travers l’exact opposé, une grande excitation défensive qui cache une incapacité à faire face à cet état. La dépression peut prendre de nombreuses formes.

La première consultation est primordiale lors du passage chez le psychologue. Elle me permet de comprendre l’état psychique de la personne qui aura le courage de se confronter à cet état parfois extrêmement handicapant. Le recours aux antidépresseurs ou aux anxiolytiques que peuvent prescrire les médecins ou les psychiatres ne répond pas à la véritable origine de cet état, ils ne font que masquer artificiellement les raisons profondes de ce passage pénible qui paralyse le corps et l’esprit. Même si la raison de cet état semble évidente, une rupture, un échec, un deuil… le psychologue clinicien est présent afin de soutenir et de dénouer ce qui se joue et permet d’apprendre à gérer ce passage, à en construire un discours, ne pas refouler ce moment, de peur qu’il ne se manifeste ailleurs, dans le corps parfois ou à un autre moment  de la vie de façon plus violente et plus handicapante encore. De même, le recours au coaching ou aux techniques de motivation peut avoir des effets ravageurs sur l’état psychologique de la personne en dépression.

C’est chez le psychologue que les choses se déplient car il existe bien de véritables raisons à la dépression, on peut même dire que, bien que pénible, la dépression est un moment important de la vie, surtout lorsqu’elle n’est pas chronique. En effet, cet état atteste d’un déséquilibre souvent d’origine affectif, mais pas seulement; Il témoigne d’un mouvement, d’un changement et souvent d’une évolution de la personne.

Etre déprimé est donc paradoxalement, un signe de bonne santé. Il n’est pas rare de constater qu’à l’inverse, la réussite à un examen, l’obtention d’un poste, un mariage ou la naissance d’un enfant, provoquent ainsi de puissants mouvements de repli à caractère dépressifs.

Enfin, la dépression provoque une immobilité qui parfois, protège et permet de prévenir l’acte.

Une fois de plus, il convient de se faire aider afin de traverser ces moments de façon constructive et de rouvrir des portes que l’on pensait closes.